L’image de la guerre et la représentation de la violence

Relire Guerres de Timothy Findley

13 décembre 2013, Université de Toulouse-Mirail, Maison de la Recherche Salle 29

Cette quatrième journée d’études transatlantiques se concentrera sur le réexamen critique d’un roman de Timothy Findley, The Wars (1977), (trad. Guerres, 1980). Né au Canada et résidant à Cotignac dans le Var à la fin de sa vie, Timothy Findley (1930-2002) est dramaturge et romancier, lauréat de nombreux prix littéraires aussi bien au Canada ou aux Etats-Unis qu’en France, où il a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 1996. Son œuvre est considérable : onze romans, trois recueils de nouvelles, six pièces de théâtre, des ouvrages autobiographiques, de nombreux scénarios de films qui sont tous hantés par le spectre de la guerre et de sa réitération dans la sphère sociale et familiale.
Le roman intitulé The Wars lui a immédiatement valu le Prix du Gouverneur Général et une adaptation pour le cinéma a été réalisée par Robin Phillips en 1983. Ce roman présente la reconstitution de la vie d’un soldat canadien durant la Première guerre mondiale à partir d’archives iconographiques et sonores fictives. Par le biais de la description d’images photographiques et de l’évocation de scènes de violence physique et psychique, il démasque les dispositifs du pouvoir tels qu’ils sont déployés dans la sphère militaire pour les juxtaposer aux processus de domination dans les rapports interpersonnels de la vie civile. Par l’introduction de personnages marginaux par rapport au développement de l’intrigue, tels des Aborigènes entrevus à travers les vitres d’un train au Canada, ou par le recours à des personnages satellites féminins de mère, d’infirmière, ou d’aristocrates, Findley invite le lecteur à analyser les images de guerre sur le même plan que les images de la violence domestique ordinaire, qui concerne aussi bien les minorités raciales, sociales que sexuées.
Par l’allusion aux intertextes qui se rapportent à la première guerre mondiale et en particulier à la trilogie de Sherston de Siegfried Sassoon, Memoirs of a Fox-Hunting Man (1928), Memoirs of an Infantry Officer (1930), Sherston’s Progress (1930), il croise les perspectives canadiennes et britanniques sur la Grande Guerre de la même façon qu’il entrecroise la domestication de la violence et l’embrasement de la vie quotidienne. Findley met en lumière la « politisation de la vie », il fait de l’acte de désobéissance d’un soldat l’acte de libération d’un homme qui, dans son conflit avec le pouvoir souverain, parvient à conquérir un espace. Cet espace est néanmoins paradoxal et abject puisque, brulé au troisième degré, aveugle, et aphasique, le héros de Findley, Robert Ross, n’échappe à la cour martiale qu’en raison de l’étendue de ses infirmités et de sa mort imminente.

wild eye souvenir king

Programme

8h30 Opening of the conference by Philippe Birgy, Director, CAS

Modératrice/Chair: Héliane Ventura
8h40-9h20 Sherrill Grace (University of British Columbia) “Timothy Findley’s Wars”
9h20-10h Liliane Louvel (Université de Poitiers) “ ‘I can’t ! I can’t ! I can’t !’ :  A Shout And A Shot”
10h-10h20 question time

10h20-10h40 pause

Modératrice/Chair: Marcienne Rocard
10h40-11h20 Corinne Bigot (Université de Paris Ouest La Défense) Re-examining The Wars
11h20-12h00 Julie LeBlanc (Université de Toronto) “The Wars: A Presentation of the Archival Material Related to the Genesis of the Novel”

12h-14h déjeuner

Modératrice/Chair: Aurélie Guillain
14h-14h40 Helen Goethals (Université de Toulouse 2 Le Mirail) “Poets in the History Wars: Anthologizing the Poetry of the Great War”
14h40-16h00 Round Table around the representation of violence with the participation of Josiane Paccaud-Huguet (Université de Lyon 2)

*

Vous trouverez ici le programme et l’affiche de cette journée d’études en format .pdf :

programme_the wars

affiche_the wars

 



Citer ce billet
pbuhlmann (2013, 28 octobre). L’image de la guerre et la représentation de la violence. MémoCris. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rcvj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.