Prochain Atelier MESCLAM. Mémoire intime de l’esclavage

Le 3 avril prochain à partir de 9h, dans la salle D29 de la Maison de la Recherche (Université Toulouse 2) aura lieu le cinquième séminaire du programme interdisciplinaire sur la mémoire de l’esclavage MESCLAM. Il sera l’occasion de réfléchir autour de la circulation des récits mémoriels de l’esclavage au sein même des réseaux familiaux. Sont invités l’historien Jean Hébrard, le philosophe Johann Michel et deux historiens brésiliens, José Bento da Silva et Luana Texeira.

Si la figuration de la mémoire de l’esclavage dans l’espace public ou encore la problématique de la muséographie ou des commémorations de l’esclavage sont des thèmes déjà amplement traités, celle concernant une mémoire intime de l’esclavage, circulant le long des réseaux familiaux, reste encore à explorer. Comment se forment, se reforment et circulent les récits d’esclaves au sein des générations qui leurs sont descendantes ? Comment se construit puis se revendique une identité de « descendant d’esclave » ? Comment ces mémoires intimes peuvent réussir à sortir du cadre familiale et à s’exposer dans l’espace public ?

Voici quelques unes des questions auxquelles nous tenterons de répondre au cours de cet atelier dont voici le programme :

9H00 – Acceuil

9H15 – Jean Hébrard (Historien, CRBC, EHESS) : Les récits des petits enfants de Rosalie, esclave à Saint-Domingue : reconfigurations de la mémoire de l’esclavage dans les générations sucessives d’une même famille (XIXe-XXe siècle)

10H30 – Johann Michel (Philosophe et politiste, CEMS, EHESS, Université de Poitiers) : Présentation de son ouvrage Devenir descendant d’esclave. Enquête sur les régimes mémoriels

11H30 – Pause

11H45 – José Bento Rosa da Silva (Historien, Université Fédérale du Pernambuco – UFPE) : Até onde a memória alcança : lembranças de narrativas da escravidão, da abolição e do pós-abolição no Brasil. (Jusqu’où va la mémoire : souvenirs de récits sur l’esclavage, l’abolition et l’après abolition)

12H45 – Déjeuner

14H30 – Luana Texeira (Historienne, Université Fédérale du Pernambuco – UFPE) :  L’esclavage dans les musées brésiliens : débat sur les expositions actuelles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *